Le Yi Jing


 

Un Classique

Le Yi Jing (Yi King), appelé aussi « Classique des Changements », est le texte le plus important et le plus ancien de la littérature chinoise. Universel et intemporel, il a dépassé le cadre de cette civilisation. Si les lettrés de la Chine Antique avaient l’obligation de le connaître par cœur, ce sont aujourd’hui les scientifiques occidentaux qui s’y intéressent … après Jung, Pauli, Bohr et bien d’autres.

Un mode de fonctionnement de l’Univers

Les Chinois accordent beaucoup d’importance à l’observation de la Nature. Pendant 35 siècles, ils ont regroupé, trié, traité et synthétisé ces observations en 64 situations types : les 64 hexagrammes du Yi Jing. Patiemment poli au fil des siècles, ce texte atteignit un tel degré d’abstraction que ces 64 situations types en sont devenues indépendantes de leur domaine d’application (médecine, politique, éducation, stratégie militaire … ) Avec comme corollaire le concept de l’Unité fondamentale de l’Univers, tous les phénomènes naturels étant régis par de mêmes lois.

Les techniques

Mais le Yi Jing n’est pas que la description de 64 situations types. Il décrit surtout la manière dont chaque situation peut évoluer en une autre. Le Yi Jing est un texte pourvu d’une mécanique interne simulant les lois du changement. Le diagramme présenté dans l’autre section de ce site utilise les diverses techniques internes au Yi Jing. Il semblait donc nécessaire de décrire très brièvement ces “matériaux de base” utiles à la compréhension de ce projet.

– Yin / Yang
– Digrammes
– Trigrammes
– Hexagrammes
– Technique 1 : Hexagrammes DERIVES
– Technique 2 : Hexagrammes OPPOSES
– Technique 3 : Hexagrammes NUCLEAIRES
– Technique 4 : Hexagrammes RETOURNES et SYMETRIQUES
– Hexagrammes REPETES et Hexagrammes LOUPES
– Hexagrammes CALENDERIQUES
– Shao Yong (1011-1077)
– Annexe A : Tableau récapitulatif des hexagrammes
– Annexe B : Tableau récapitulatif en fonction des techniques
– Annexe C : Ouvrages et sources

 

 

 –   page suivante  >