Alaya Light


Le projet Alaya a pour objet de représenter les 64 hexagrammes du Yi Jing et les 192 connexions générées par la fonction de dérivation.

Un hexagramme est un symbole constitué d’une pile de 6 traits pleins ou brisés (Yang ou Yin). Mais il peut aussi être dissocié en 3 couples de traits (digrammes) ou  2 groupes de 3 traits : les trigrammes. Aborder l’étude d’un hexagramme en analysant les trigrammes qui le composent s’avère souvent fort utile. C’est pourquoi, avant de  songer à représenter ces 64 hexagrammes et ses 192 connexions, il est intéressant de faire de même pour les 8 trigrammes.

Bien que simplissime, l’exercice n’en est pas moins riche d’enseignements.

 

Le diagramme 2D en trois étapes

La première étape consiste à répartir les trigrammes sur 4 niveaux en fonction de leurs nombres de traits Yin/Yang. Le trigramme TERRE, composé de 3 traits Yin sera placé au niveau 1, c’est-à-dire en bas. Son opposé, le trigramme CIEL se trouvera en haut. De cette manière les trigrammes dérivés seront positionnés OBLIGATOIREMENT à un niveau directement inférieur ou supérieur, ce qui permet d’obtenir un graphique très structuré.

Une fois répartis sur 4 niveaux, les trigrammes sont « numérisés » en attribuant, de manière totalement arbitraire, la valeur 0 au trait Yin et 1 au trait Yang. Les trigrammes sont ensuite classés par ordre de valeur décroissante.

La dernière étape consiste à tirer les liens entre les 8 trigrammes.

Le résultat est assez étonnant. Alors que nous tentions de représenter, en deux dimensions, les 8 trigrammes reliés entre eux par la fonction de  dérivation, nous voyons apparaître un CUBE posé sur un de ses sommets avec les trigrammes CIEL-TERRE qui définissent l’axe vertical. La transformation du diagramme 2D en 3D est donc immédiate !
Ci-dessous le diagramme 3D (à gauche, vue latérale et à droite, vue du haut).

Plus intéressant encore, nous savons que les 8 sommets d’un octaèdre étoilé (composé de 2 tétraèdres réguliers imbriqués) forment aussi un cube. En d’autres termes, disposer les 8 trigrammes sur les 8 sommets d’un cube équivaut à les disposer sur les sommets d’une MERKABAH ! Et si nous nous intéressons aux trigrammes situés aux sommets des 2 tétraèdres de cette Merkabah, nous constatons que celui qui pointe vers le CIEL est composé des 4 trigrammes masculins et celui qui pointe vers la TERRE des 4 trigrammes féminins.

Ci-dessous, les tétraèdres masculin et féminin vus de face et ces deux mêmes tétraèdres imbriqués et vus du dessus, suivant l’axe CIEL-TERRE.

Conclusion

En quelques diagrammes fort simples nous avons rassemblé les 8 trigrammes du Yi Jing (socle du mode de pensée chinois), la MERKABAH (symbole de la Géométrie Sacrée) et le calcul binaire, moteur de nos ordinateurs et symbole de notre mode de pensée dual …

Représentation graphique

Les figures placés sur cette page sont des “copies d’écran”, statiques, de la représentation dynamique située ci-dessous. Il y est possible de faire apparaître, à la demande, cubes, sphères, tétraèdres. La souris permet de voir ceux-ci sous tous les angles.

Cette représentation nécessite un navigateur Web supportant WebGL.